Message COVID-19

INFORMATIONS COVID

Compte tenu de la situation pandémique actuelle, voici les mesures mises en place pour vous protéger, protéger notre équipe et nous permettre de continuer à soigner vos animaux :

–       Le Cabinet restera ouvert aux heures habituelles. Vos RDV pris sont donc maintenus.

–       Comme depuis le dernier confinement, les portes sont fermées à clés. Vous pouvez toquer sur la porte pour vous signaler. Nous viendrons vous ouvrir le plus rapidement possible !

–       Seul un accompagnant par animal sera autorisé.

–       Nous vous ferons rentrer un par un, l’attente se fera dehors. Couvrez vous et couvrez les !

–       Merci d’utiliser le gel hydroalcoolique mis à disposition dans la salle d’attente.

–       Au sein du Cabinet, soit vous nous déposerez l’animal, soit nous vous laisserons patienter dans la salle d’attente.
La communication risque d’être perturbée. N’hésitez pas à nous recontacter si des informations sur votre animal vous manquent ou ne sont pas claires.

–       Dans la mesure du possible, nous vous demandons de nous prévenir de votre passage pour des aliments ou un renouvellement de traitement, pour que nous puissions le préparer et ainsi diminuer l’attente de tous.

Nous avons conscience que ces mesures sont strictes et contraignantes mais nécessaires pour la Santé de tous et pour être autorisées à continuer de soigner vos animaux.

Bon courage à tous pour ces jours à venir !

Pourquoi mon chien pleure-t-il ?

Un chien, comme l’être humain, s’exprime et communique à sa propre façon. Il est comme nous capable de pleurer. Ses pleurs se qualifient généralement par des bruits ou des gémissements plus ou moins longs et forts en fonction des races. Ces pleurs peuvent avoir de multiples origines et ne sont pas toujours facilement compréhensibles.

Comprendre les raisons qui font que son chien pleure

Il est important de comprendre son chien pour trouver des solutions à ses pleurs.

Le chien peut pleurer pour deux raisons : soit pour des raisons physiques, soit pour des raisons comportementales. Si les pleurs apparaissent soudainement chez l’animal ou qu’ils paraissent inhabituels, une maladie ou une blessure peut en être la cause. Un avis médical est alors recommandé pour s’assurer que tout va bien sur le plan santé. Si rien n’est anormal sur ce plan, c’est donc simplement lié au comportement de l’animal. De manière générale, le chien peut pleurer car il est en état d’anxiété, de peur, de stress ou même d’ennuie. Souvent, le fait de ressentir ses émotions est lié à la relation qu’entretient le chien avec son maître. On voit ce genre de comportement majoritairement chez les chiots mais également chez les chiens adultes. Pour le chiot, c’est le fait d’être seul après la séparation avec la mère ou les frères et soeurs, la découverte d’un nouvel environnement ou de nouvelles personnes qui peuvent engendrer ce genre de comportement. Pour le chien adulte, c’est la peur d’être séparé de son maître, la solitude ou l’angoisse d’une situation redoutée qui peuvent l’expliquer.

Apprendre à éviter que son chien pleure

Une fois les causes de ces pleurs identifiées, il faut apprendre à son chien à réguler ses pleurs, voir même à ne plus pleurer. Dans le cas où les pleurs sont liés à une raison physique de l’animal, un traitement médical doit par la suite régler ce souci.

Si les pleurs sont liés au comportement, plusieurs solutions sont envisageables. Il ne faut pas oublier que le chien va pleurer pour attirer l’attention.

Dans un premier temps, le chien doit apprendre à être seul et ne pas en avoir peur. Cela doit être initié petit à petit pour ne pas perturber l’animal. Il faut savoir laisser le chien dans la solitude pour qu’il puisse mieux l’appréhender en cas d’absence de son maître. Pour commencer, le chien doit apprendre à s’occuper seul, même si son maître est présent dans la pièce. Ne pas prêter attention à tout ce qu’il fait et l’isoler temporairement peut être un bon moyen pour y parvenir. On peut ensuite créer un environnement rassurant et stimulant pour lui montrer qu’être seul peut être un bon moment. Un espace réduit ou quelques jouets sont à adopter. Ils seront un bon moyen de détourner son attention de l’absence de son maître. Il faut que le chien ne puisse pas identifier les moments de départ et d’arrivée afin de ne pas provoquer du stress chez lui. Eviter de lui dire longuement au revoir ou réaliser les actions que l’on fait avant de sortir ( mettre son manteau, ses chaussures…) à des moments ordinaires où l’on reste à la maison est conseillé. Le chien doit percevoir ces habitudes comme normales et non inquiétantes. Par ailleurs, le chien ne doit pas assimiler que lorsqu’il pleure son maître s’occupe de lui. Même si cela est difficile, il faut laisser son chien pleurer pour qu’il comprenne que cela n’est pas forcément utile.

Ne pas ignorer, ni accentuer les pleurs de son chien

Les pleurs d’un chien ne doivent pas être ignorés, sans pour autant être encouragés. Si un chien est blessé ou malade, il est évidemment important de s’en rendre compte au plus vite. Les pleurs étant des moyens qu’a le chien pour indiquer son mal-être, il faut donc bien les prendre en considération. Néanmoins, si ces pleurs sont liés au comportement, il faut utiliser les solutions adaptées et ne pas laisser le problème prendre plus d’ampleur. Il ne sert à rien de crier ou de punir un chien qui pleure. Cela risque à l’inverse de lui générer plus d’angoisse et donc d’augmenter ses pleurs. Le surcharger de caresses ou de câlins n’est pas plus la bonne alternative. Si les pleurs deviennent le moyen pour lui d’avoir plus d’attention, alors il en fera davantage. Il faut comprendre son chien pour pouvoir comprendre ses pleurs, et appliquer progressivement les solutions adaptées.

Membre du réseau Réseau Cap Douleur