Comment socialiser son chien ?

Adopter un chien, c’est une excellente décision mais surtout une grande responsabilité. Il faut lui offrir un habitat confortable, le nourrir, prendre soin de sa santé et veiller à son bien-être. Outre tout cela, il est indispensable de l’éduquer comme il se doit.

En matière d’éducation canine, la socialisation est  la première tâche au programme. Avoir un chien antisocial peut effectivement être une source de problèmes. Comment s’y prendre ? Découvrez le mode d’emploi !

Tout savoir sur la socialisation d’un chien

Comme on vient de l’indiquer précédemment, la socialisation est une étape cruciale dans l’éducation d’un chien. Qu’est-ce que c’est ? En quoi ce processus est-il si important ?

La socialisation d’un chien, c’est quoi ?

Il s’agit d’une démarche qui consiste à apprendre à l’animal à s’adapter à diverses situations comme le fait de se rendre dans un endroit bruyant, de rencontrer d’autres animaux ou des personnes inconnues.

L’intérêt du processus

Socialiser son chien, c’est l’apprendre à vivre en société. Sans cet apprentissage, il risque de se stresser lorsqu’il se trouve dans une situation peu familière. Du coup, il risque de devenir peureux ou agressif. Grâce à sa socialisation, on peut développer les compétences sociales de l’animal. Cela pourrait aussi l’aider à bien s’épanouir dans la vie.

L’âge idéal pour la socialisation

A quel âge doit-on débuter l’éducation ? L’idéal, c’est de commencer tôt. Certes, la mère apprend déjà à ses petits les premières règles de socialisation comme prendre conscience de l’existence d’autres êtres vivants. Cependant, mais cela reste insuffisant.

Ainsi, quand on adopte un chien âgé de 2 ou 3 mois, il faut intégrer dans son éducation le processus de socialisation. Qu’en est-il si on a choisi d’élever un chien adulte antisocial ? Il faut savoir que le travail de socialisation est une démarche d’éducation canine comme une autre. Cela signifie qu’il est toujours possible de rectifier le tir.

Toutefois, il s’avère que le processus est beaucoup plus long avec un chien adulte vu que l’animal a déjà acquis auparavant quelques mauvaises habitudes. Ainsi, il faut s’armer de beaucoup de patience. De toute façon, la socialisation s’effectue de manière progressive. On ne peut pas s’attendre à un changement du jour au lendemain.

Les démarches à faire pour socialiser son chien

Pour optimiser les compétences sociales de votre chien, plusieurs méthodes sont disponibles.

Socialiser un chiot

Contrairement aux chiens adultes, les chiots apprennent plus vite. Tout comme les enfants, ils accueillent et assimilent tout savoir qu’on leur inculque. Autrement dit, la tâche est plus simple.

La première chose à faire, c’est d’habituer le chiot aux divers bruits du quotidien comme celui de la radio, de la voiture, du vélo ou d’aspirateur. C’est ainsi qu’on peut l’embarquer dans une promenade à la campagne, dans la rue ou dans les parcs plus tard.

Attention ! Si votre chiot n’est pas encore vacciné, il est interdit de le mettre en contact avec d’autres animaux surtout si vous ne savez rien de l’état de santé de ces derniers. Il pourrait contracter des maladies.

Mais une fois les vaccins terminés, il faudra l’emmener dans les endroits où il pourra fréquenter d’autres chiots et chiens adultes. Bien sûr, vous devez vous assurer que les autres animaux ne sont pas trop agressifs. Sinon, cela risquera de le traumatiser.

Il est tout aussi indiqué de l’habituer à apprécier le contact avec les humains et pas seulement avec son maître. Pour ce faire, il suffit de le caresser ou de toucher ses oreilles. Dans le cas où l’animal essaie de vous mordiller, il faut le calmer et l’apprendre à se contrôler.

Socialiser un chien adulte

Si vous avez adopté un chien adulte, il faudra agir avec méthode pour le rendre sociable. Pour commencer, on doit l’aider à vaincre sa peur. Ainsi, lors de votre promenade, lorsque vous croisez un autre chien, il faut se mettre entre les deux animaux.

Il est aussi l’apprendre à gérer la frustration avec quelques exercices pratiques. En outre, on doit de répondre au mieux à ses besoins. Par exemple, il faut l’apprendre à canaliser son énergie pour qu’il ne devienne pas trop agressif lorsqu’il est frustré.

Quelques exercices de renoncement sont aussi recommandés. Le concept, c’est d’aider votre chien à respecter les ordres. Ainsi, s’il doit arrêter de tirer la laisse, il faudra faire tout le nécessaire pour qu’il comprenne l’indication.

En somme, socialiser un chiot ou un chien adulte, c’est l’aider à bien s’adapter à son environnement et à vivre en harmonie avec ses congénères et les humains qui l’entourent. Le meilleur moyen d’y arriver, c’est de l’apprendre à ne pas avoir peur face à une situation étrangère.